Nordahl Lelandais. Les autres dossiers de disparition qui intéressent la justice

  1. Home
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Nordahl Lelandais. Les autres dossiers de disparition qui intéressent la justice

Nordahl Lelandais. Les autres dossiers de disparition qui intéressent la justice

Posté dans : Actualités le

Nordahl Lelandais

Une femme allume une bougie sur un autel en hommage à Maëlys, à Pont-de-Beauvoisin, mi février.
Une femme allume une bougie sur un autel en hommage à Maëlys, à Pont-de-Beauvoisin, mi février. | PHILIPPE DESMAZES/AFP
Partagez

Nordahl Lelandais est-il impliqué dans d’autres affaires de disparition ? Depuis qu’il est mis en cause dans les meurtres de Maëlys De Araujo et du caporal Noyer, c’est la question que se posent les familles de personnes disparues dans la région. Ce lundi, la justice a relancé l’enquête autour de la disparition d’Adrien Fiorello afin d’étudier la piste Lelandais. D’autres dossiers sont réexaminés par la justice.

Ce lundi, Nordahl Lelandais était entendu par les juges d’instruction de Grenoble dans le cadre de l’affaire Maëlys. Les proches de la fillette attendent que celui qui a avoué avoir tué « involontairement » Maëlys donne enfin des explications sur ce qu’il s’est passé dans la nuit du 26 au 27 août 2017.

Ils ne sont pas les seuls à rester dans l’attente. Sa mise en cause dans la disparition du caporal Noyer a redonné espoir à des dizaines de familles de voir élucidées les enquêtes de disparition de l’un de leurs proches.

Des vérifications sont en cours dans une quinzaine de dossiers. Une cellule de coordination, baptisée Ariane, a été créée en janvier au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise, afin de détecter d’éventuels recoupements entre « le parcours de vie » de Nordahl Lelandais et des disparitions et crimes non élucidés.

Les quinze dernières années de Nordahl Lelandais sont passées au crible par une équipe d’enquêteurs. Le but, permettre des rapprochements et relancer des enquêtes criminelles non résolues qui pourraient concerner celui qui a avoué le meurtre de la petite Maëlys et qui est également incriminé dans la disparition du caporal Arthur Noyer. Le point sur les enquêtes en cours.

Les mises en examen

Maëlys De Araujo, disparue dans la nuit du 26 au 27 août 2017, dans l’Isère

Nordahl Lelandais a avoué mi-février avoir tué « involontairement » la petite Maëlys fin août. Cet aveu est survenu après des semaines de dénégations du suspect. L’enfant avait disparu dans la nuit du 26 au 27 août 2017 lors d’une soirée de mariage au Pont-de-Beauvoisin (Isère). Il a été mis en examen pour assassinat.

Arthur Noyer, disparu le 12 avril 2017, en Savoie

Le 5 février, Nordahl Lelandais a déclaré, lors d’une audition par les juges, avoir pris en stop le caporal Arthur Noyer, la nuit de sa disparition le 12 avril 2017, à Chambéry (Savoie). C’est la première fois que l’ancien maître-chien reconnait avoir été en lien avec le jeune militaire, sans avouer cependant l’avoir assassiné.

Le crâne du jeune homme a été retrouvé le 7 septembre près de Chambéry. D’autres ossements ont été retrouvés à proximité en janvier. Nordahl Lelandais a été mis en examen pour assassinat le 20 décembre.

Les vérifications en cours

Adrien Fiorello, 22 ans, disparu en Savoie en octobre 2010

Selon des informations de BFM TV publiées ce lundi, les gendarmes vont enquêter sur la disparition d’Adrien Fiorello après que le parquet de Saint-Etienne a demandé à celui de Chambéry que le dossier soit joint formellement.

Adrien Fiorello n’a plus donné signe de vie depuis le 6 octobre 2010. Ce jour-là, le jeune homme de 22 ans a quitté son domicile de Firminy (Loire) pour se rendre à la fac de droit de Saint-Etienne.

Une première enquête avait permis de déterminer que son téléphone portable avait borné à Chambéry. Un élément qui a surpris sa famille. « Adrien n’avait absolument rien à faire à Chambéry à l’époque », soulignait sa mère, Marie-France Fiorello. Un élément d’autant plus troublant lorsqu’on sait qu’à cette période, Nordahl Lelandais résidait à Chambéry.


Adrien Fiorello n’a plus donné signe de vie depuis le 6 octobre 2010. | CAPTURE D’ECRAN / BFM TV

Lucas Tronche, 15 ans, disparu dans le Gard en mars 2015

Lucas Tronche, 15 ans, n’a plus donné signe de vie depuis le 18 mars 2015, vers 17 h 15. Il venait de quitter son domicile en direction d’un arrêt de bus de Bagnols-sur-Cèze (Gard) pour se rendre à son cours de natation.


Lucas Tronche, 15 ans, n’a plus donné signe de vie depuis le 18 mars 2015. | DR

En janvier 2018, la juge chargée d’instruire le dossier a lancé des investigations pour étudier une éventuelle responsabilité de Nordahl Lelandais dans cette affaire. « Toute vérification, quelle qu’elle soit, va dans le sens de la recherche d’éléments sur ce qui a pu arriver au jeune Lucas, estimait alors Me Isabelle Mimran, l’avocate des parents de Lucas Tronche. C’est un dossier qui dure depuis presque trois ans, on n’a jamais eu une piste sérieuse ».

Si Nordahl Lelandais est suspecté, c’est parce qu’il connaît bien ce secteur où habitent certains de ses proches.

L’étude de la téléphonie pourrait bien le mettre hors de cause, a-t-on appris ce lundi. « Nous avons un certain nombre d’éléments qui nous laissent penser qu’il n’était pas dans le Gard à ce moment », a expliqué le procureur de la République de Nîmes, Éric Maurel, sur France Bleu Gard Lozère. Le jour de la disparition de Lucas Tronche, le téléphone du suspect a borné dans les Alpes. Pour autant, « la piste Lelandais n’est pas abandonnée ». « Tant que nous n’en aurons pas la certitude c’est un élément sur lequel nous continuons de travailler ».

Antoine Zoia, 16 ans, disparu dans le Gard, en mars 2016

Des vérifications sont en cours dans le cadre de la disparition d’Antoine Zoia. Le 1er mars 2016, ce jeune de 16 ans était sorti de chez lui sans ses papiers et son portable. Il avait simplement dit à son père et son frère : « je reviens ». Il n’est jamais rentré. Les gendarmes ont perdu sa trace après qu’il a acheté un briquet dans un tabac à 16 h.

Jean-Christophe Morin, 23 ans, disparu le 10 septembre 2011, et Ahmed Hamadou, 45 ans, disparu en septembre 2012, en Savoie

Les deux hommes ont disparu à un an d’intervalle en marge d’un festival électro au fort de Tamié, en Savoie. Début mars 2018, leurs familles se sont constituées parties civiles et ont porté plainte pour « enlèvement et séquestration » afin d’avoir accès au dossier. Leur objectif est de rouvrir une enquête et notamment étudier les liens possibles avec Nordahl Lelandais. Selon plusieurs témoignages, Ahmed Hamadou et le suspect se connaissaient de vue.

Les quatre disparus de l’Isère entre 2010 et 2016

Stéphane Chemin, traité pour schizophrénie, traversait une crise lorsqu’il a disparu le 24 septembre 2012, à Bourg-d’Oisans, en Isère. La mobilisation de sa famille a permis la réouverture de son dossier le 1er février dernier, aux côtés des dossiers de Nicolas Suppo, 30 ans, disparu le 15 septembre 2010 à Echirolles, Malik Boutvillain, 32 ans, disparu le 6 mai 2012 à Echirolles et Georgette Bonnet, 79 ans, le 9 septembre 2016, disparue à Chapelle-du-Bard.

« Pour l’instant, nous n’avons aucun lien entre les personnes disparues, ni aucun lien avec Nordahl Lelandais. Cependant, elles ont eu lieu dans une zone géographique proche de celle de Maëlys ou du caporal Noyer. Il y a donc des éléments à vérifier », expliquait alors le procureur de Grenoble.

Coralie Moussu, 32 ans, disparue dans le Gard en novembre 2009

Le corps de cette femme de 32 ans avait été retrouvé un an après sa disparition dans le Rhône. Des vérifications vont être effectuées pour déterminer si Nordahl Lelandais était présent dans le Gard au moment des faits.

Adrien Mourialmé, 24 ans, disparu le 5 juillet 2017

La disparition d’Adrien Mourialmé a également intéressé les enquêteurs. Ce cuisinier belge de 24 ans effectuait une saison à Talloires (Haute-Savoie) et avait, comme Arthur Noyer, l’habitude de faire du stop. L’étude de la téléphonie n’a pas permis de déterminer que Lelandais était dans le secteur au moment de la disparition.

Les demandes des familles

Les familles de plusieurs personnes disparues espèrent voir se rouvrir les dossiers de leurs proches : Rachid Rameche, disparu à Bassens (Savoie) en juin 2009 ; Nelly Balmain, 29 ans, disparue à Saint-Jean-en-Royans (Drôme) en août 2011 ; Lucie Roux, 43 ans, disparue à Bassens (Savoie) en septembre 2012 ; Florent Bonnet, 37 ans, disparu à Bourg-Saint-Maurice (Savoie) en janvier 2014 ; Anne-Charlotte Poncin, 30 ans, disparue à Ambérieu (Ain) en janvier 2016 et Eric Foray, 47 ans, disparu à Chatuzange-le-Goubet (Drôme) en septembre 2016.

Les dossiers écartés

Estelle Mouzin, 9 ans, disparue en 2003

Fin décembre, les enquêteurs ont étudié la possibilité que l’ancien militaire de 34 ans puisse être impliqué dans la disparition de la petite Estelle Mouzin, disparue en 2003 en région parisienne. Mais cette piste a finalement été refermée faute d’éléments.


Estelle Mouzin a disparu en 2003. | DR

Tuerie de Chevaline, en septembre 2012

Le 5 septembre 2012, trois personnes d’une même famille étaient abattues à proximité d’Annecy. Le corps d’un cycliste avait été découvert à proximité du lieu du crime. L’instruction sur ce quadruple meurtre de septembre 2012 se poursuit. La piste Lelandais a été évoquée avant d’être rapidement écartée.

Nordahl Lelandais. Les autres dossiers de disparition qui intéressent la justice