Gendarmes blessés à Mayotte : 5 nouvelles interpellations

  1. Home
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Gendarmes blessés à Mayotte : 5 nouvelles interpellations

Gendarmes blessés à Mayotte : 5 nouvelles interpellations

Posté dans : Actualités le

Mayotte - agression gendarme

SIPA

L’enquête se poursuit à Mayotte sur les gendarmes gravement blessés. Un premier suspect avait été déjà arrêté. Le procureur Camille Miansoni vient d’annoncer l’interpellation de 5 personnes impliquées dans cette agression.

A lire également

Racisme dans la Loire : une mère frappée et traitée de "sale bougnoule" devant ses enfants
Racisme dans la Loire : une mère frappée et traitée de « sale bougnoule » devant ses enfants
Toulouse : une femme enceinte en fauteuil roulant frappée dans le métro
Toulouse : une femme enceinte en fauteuil roulant frappée dans le métro

Enquête efficace

Mercredi 27 juin, alors que le Colonel Leclercq était en conférence de presse, une vaste opération de la gendarmerie s’est déroulée dans le nord pour interpeller les autres auteurs de l’agression. Les gendarmes ont pu procéder à cette arrestation suite aux enquêtes menées « ardemment » durant trois jours « 24 heures sur 24 » avec « une évolution très favorable » et « beaucoup d’efficacité« , affirme le Colonel. Ce dernier a annoncé que cinq d’entre eux avaient été arrêtés « sous réserve de confirmation de leur identité« .

Opération d’envergure

L’interpellation s’est avérée périlleuse puisque trois gendarmes ont été blessés « légèrement » selon le Colonel. Comme l’explique le Journal de Mayotte, 20 militaires du GIGN ont été mobilisés ainsi que 6 gendarmes de la section de recherche. La Marine Nationale avait mis deux bateaux à disposition, un patrouilleur et une vedette d’interception, avec 10 gendarmes maritimes, pour parer à toute tentative de fuite en mer. « Tous les moyens ont été mis en œuvre pour interpeller ces criminels et tout faire pour éviter qu’ils ne sortent de l’île« , a précisé de son côté le procureur Camille Miansoni.

>>>Mayotte : les gendarmes ont été « agressés avec une violence extrême« 

Un premier suspect mis en examen

Un premier suspect a été interpellé lundi sur la plage à Acoua. Il s’apprêtait à quitter Mayotte. Le quotidien mahorais, précise qu’il a été placé en garde à vue. Sa participation aux faits a été établie, mais il « minimise son implication« . Il a été mis en examen pour tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique et violences en réunion avec arme sur personne dépositaire de l’autorité publique. Des faits passibles de la réclusion criminelle à perpétuité.